Nos Encyclopédie fruits

Fraise

Dans les zones tempérées de l'hémisphère nord, il existe 12 variétés de fraises (Fragaria) auxquelles il faut ajouter une variété qui pousse au Chili. La variété cultivée par Alpe Pragas est la Senga Sengana (Fragaria x ananassa), avec une maturité semi-précoce, se distingue par des fruits de taille moyenne, de couleur rouge foncé. Elle fut obtenue pour la première fois en 1954 par le Dr. Reinhold von Sengbusch. Les fraises étant riches en vitamine C, 150 g de ce fruit sont suffisants pour satisfaire le besoin quotidien. Elles contiennent plus de vitamine C que les oranges et les citrons et, parmi tous les fruits, ce sont ceux qui ont la plus grande teneur en manganèse. Les fraises sont également riches en acide folique, en calcium, en magnésium et en fer. Les fraises ont, entre autres, un effet de renforcement, de purification et de raffermissement de la peau, elles sont très faibles en calories et sont donc considérées comme des "produits minceur".
 
Framboise

Le framboisier (Rubus idaeus) est un arbrisseau communément très répandu dans tout l'hémisphère nord. Il pousse habituellement à l'orée du bois et dans les clairières. On en distingue deux variétés : la framboise d'été et la framboise d'automne. La variété choisie par nous, la framboise Tulameen, appartient à la catégorie des framboises d'été et se distingue par un arôme particulièrement intense. Les fruits ont une teneur en vitamine C égale à 25mg tous les 100g. En outre, ils contiennent la vitamine A, la rutine et la biotine, qui apportent, entre autres, brillance et éclat aux cheveux.
 
Groseille

Le groseillier (Ribes) appartient à la famille des saxifragacées et son fruit sous forme de grappes de baies est typiquement européen. Vu que les baies mûrissent habituellement à la Saint Jean (24 juin), la plante s'appelle également la "Baie de Saint-Jean". Il existe la variété à baies rouges (Ribes rubrum) et celle à baies noires (Ribes nigrum). Le groseillier à baies blanches est une sous-variété de la plante à baies rouges. Parmi tous les fruits cultivés dans les jardins, la groseille noire est celle qui a la plus haute teneur en vitamine C. Les fleurs de cette plante, qui sont particulièrement parfumées, sont également utilisées pour réaliser des parfums. La groseille renforce le système immunitaire, active le métabolisme cellulaire, protège les muqueuses et apaise les nerfs.
 
Groseille à maquereau

Le groseillier à maquereau (Ribes uva-crispa) est un petit arbuste à feuilles caduques originaire de l'Europe centrale et de l'Europe du Nord. Les fruits juteux ont un diamètre d'environ 10 - 20 mm et existent en plusieurs variétés, à savoir à baies rouges, à baies vertes ou à baies blanches, qui se distinguent toutes par une saveur acidulée. Les fruits du groseillier à maquereau sont très riches en vitamine C, en d'autres vitamines et contiennent également des sels minéraux et des substances végétales secondaires. En outre, ils sont riches en silice et ont donc un effet bénéfique sur le tissu conjonctif. En outre, les propriétés suivantes leur sont attribuées : détoxification des métaux lourds, purification du sang et hydratation.
 
Myrtille noire

La myrtille ou airelle noire (Vaccinium) appartient à la famille des bruyères (éricacées) qui comprend environ 100-150 variétés. La variété la plus répandue utilisée par nous est la myrtille à baies noires bleuâtres (Vaccinium myrtillus), qui appartient à l'espèce sauvage. L'habitat des myrtilles s'étend des zones de montagne jusqu'à la zone du cercle polaire arctique. Les fruits contiennent énormément de carotène (renforce le système immunitaire), de vitamine B6, de vitamine C et de magnésium. Les anthocyanes contenues dans les myrtilles colorent la bouche et les dents lorsqu'on les mange, avec des teintes allant du rouge au bleu. Toujours grâce aux anthocyanes, elles ont également des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Les myrtilles sont connues pour avoir un effet cicatrisant sur les inflammations de la bouche et de la gorge.
 
Airelle rouge

L'airelle rouge (Vaccinium vitis idaea) appartient à la famille des myrtilles. Vu que cette plante résiste aux rigueurs de l'hiver (elle survit jusqu'à -22°C), elle est communément répandue dans tout l'hémisphère nord, des zones tempérées septentrionales jusqu'à la zone arctique. Les fruits étant particulièrement acidulés, ils se mangent rarement crus, mais vu qu'ils ont des effets salutaires et qu'ils contiennent, outre la vitamine C, les vitamines B1, B2, B3 et du bêta-carotène (vitamine A) ainsi que divers minéraux parmi lesquels les plus importants sont le potassium, le calcium, le magnésium et le fer. La variété de l'airelle rouge que nous utilisons est sauvage et très appréciée surtout dans les zones de montagne et la région scandinave pour son arôme intense et âpre.
 
Abricot

L’abricotier (Prunus armeniaca) relève du sous-genre Prunophora qui appartient à son tour au genre Prunus de la famille des rosacées. L'abricotier est originaire de la Chine nord-orientale et fut importée en Europe par les romains à travers l'Anatolie vers 70 av. J.-C. Les abricotiers sont cultivés surtout dans les pays de la Méditerranée comme l'Italie et l'Espagne. Il existe également des cultures plus au nord, comme dans le Val Venosta en Haut-Adige d'où proviennent les abricots utilisés pour réaliser nos produits. Les abricots sont particulièrement nourrissants. Ils ont une très haute teneur en calcium, en potassium, en phosphore et en fer et sont riches en vitamines du groupe B5, en vitamine C et, surtout, en provitamine A dont la teneur est si élevée qu'il n'existe quasiment aucun autre fruit de ce genre. Les abricots sont riches en fibres, précieuses pour une alimentation équilibrée.
 
Cerise (griotte)

Le cerisier aigre ou griottier (Prunus cerasus) appartient à la famille des rosacées. Il se distingue du cerisier (Prunus avium) de par ses feuilles dont le pétiole n'a pas de glandes, plus persistantes et plus petites à la base du calice. L'acide contenu dans les griottes se compose préalablement d'acide malique et de quelques traces d'acide citrique. En outre, les griottes ont une haute teneur en vitamine A. Elles sont considérées comme un aliment important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. La griotte est également une excellente source de phénols qui ont un fort pouvoir anti-oxydant.
 
Cynorhodon (baie de l'églantier)

C'est ainsi que l'on appelle les fruits de différents types de rosiers ou églantiers (Rosa canina). Le cynorhodon est un fruit qui contient de nombreuses petites graines. On le cueille à la fin de l'automne après qu'il s'est formé à la base charnue de la corolle. Il a un goût aigre-doux et est riche en vitamines. Il est bien connu que ces fruits sont riches en vitamines C, mais ils contiennent également les vitamines A, B1, B2 ainsi que des substances minérales. C'est pour cette raison que les fruits de l'églantier préviennent les rhumes et les maladies infectieuses. Ils renforcent le système circulatoire puisqu'ils parviennent à réduire, par exemple, les maladies vasculaires. En outre, ce sont des adjuvants en cas de gencives saignantes et de parodontose. En général, les fruits de l'églantier améliorent l'oxygénation des cellules et constituent donc une protection efficace contre les radicaux libres.
 
Mûre

Le mûrier (Rubus fruticosus) appartient à la vaste famille des rosacées et se divise en deux grands groupes : le vrai mûrier et le mûrier à feuilles de noisetier. Le mûrier pousse dans les zones tempérées de l'Europe, de l'Afrique du Nord, de l'Asie Mineure et de l'Amérique du Nord. Les mûres sont une excellente source de vitamine A et C et contiennent également du potassium, du magnésium et du cuivre. Elles favorisent la formation du sang et ont des propriétés antipyrétiques puisqu'elles diminuent la fièvre.
 
Prune

Le prunier (Prunus domestica) appartient à la famille des rosacées et des drupacées, c'est-à-dire qu'il a des fruits à noyau. La plante originaire de l'Asie Mineure était déjà cultivée dans la Grèce antique il y a 2500 ans de cela et fut importée en Italie au deuxième siècle av. J.-C. La haute teneur en vitamines B de ses fruits régénère les nerfs et apporte de l'énergie. Grâce à sa haute teneur en fibres, les prunes contribuent au bien-être physique et psychique. Enfin, elles sont riches en potassium.
 
Coing

Le cognassier (Cydonia oblonga) est l’unique variété de l'espèce Cydonia qui appartient à la sous-catégorie des rosacées avec fruits à noyau ou drupes. Le cognassier est probablement originaire de la région transcaucasienne et, depuis des milliers d'années, il donne l'un des fruits les plus anciens de l'Europe du Sud. Aujourd'hui, ce fruit est surtout cultivé en Asie du Sud-Ouest, en Europe centrale et du Sud. Le coing est divisé en deux variétés : pomme et poire. Habituellement, ces fruits ne peuvent pas être mangés crus car ils sont très durs et ont peu de goût suite aux tanins qu'ils contiennent. On commence à les cueillir peu après les premiers givres nocturnes, c'est-à-dire entre septembre et novembre. Le fruit du cognassier renferme beaucoup de vitamine C, de potassium, de sodium, de zinc, de fer, de cuivre, de manganèse et de fluor, des tanins et beaucoup de pectine qui le transforme en un excellent gélifiant.
 
Châtaigne

Avec le mot châtaignier (Castanea sativa), on entend l'arbre appartenant à la famille des fagacées et produisant des fruits comestibles, les châtaignes. Originaire initialement de l'Asie Mineure, le châtaignier s'est répandu au cours des millénaires dans toute la région allant du Caucase au Portugal. Pendant très longtemps, la châtaigne fut un aliment primaire qui permettait de produire de la farine et du pain. Sa riche teneur en vitamine B un effet calmant sur le système nerveux.
 
Sureau

Le sureau (Sambucus nigra) appartient à la famille de l'adoxe musquée. Il en existe 25 variétés dans le monde entier. En Europe centrale, il en existe trois espèces parmi lesquelles la variété sambucus nigra qui est la plus connue. De mai à juillet, le buisson est recouvert de petites fleurs blanches ou jaunâtres émanant une typique odeur fraîche et fruitée. Les fruits mûrissent de août à septembre. Au départ, ils sont rouges puis noirs, sous forme de baies d'environ 6 mm de diamètre, riches en vitamine C et en potassium. Aussi bien les fleurs que les fruits permettent de produire le sirop de sureau. Le jus et les fruits du sureau sont un remède naturel efficace pour combattre le rhume. On pense que l'effet bénéfique dérive des vitamines C et B, des acides du fruit, des huiles éthérées contenues également dans les fleurs, des flavonoïdes et surtout des anthocyanes servant également de colorant.